Qui est Sveva Alviti, l’interprète de Dalida à l’écran ?

Malgré sa ressemblance troublante avec Dalida, Sveva Alviti, actrice italienne de 32 ans, n’est pas la réincarnation de l’interprète de Bambino. Les attraits physiques et la performance du mannequin romain dans le film de Lisa Azuelos l’ont pourtant entiché d’une légitimité cinématographique inébranlable. Retour sur le parcours fracassant d’une jeune femme qui l’est tout autant.

Des cheveux ambrés, une taille de guêpe, un regard félin. Ces attributs ne définissent pas l’électrisante Dalida mais bien Sveva Alviti. En endossant le rôle de déesse du music-hall, l’actrice italienne ne s’attendait pas à un tel raz de marée d’ondes positives. Celle qui a crevé les écrans des salles de cinéma en janvier dernier a réussi l’impensable : ressusciter en l’espace de deux heures et quatre minutes la sulfureuse chanteuse franco-italienne.

Photo : Dalida / Sveva Alviti dans Dalida de Lisa Azuelos

Lorsqu’elle était adolescente, Sveva Alviti ne se destinait pas à la comédie, mais était en lice pour devenir joueuse de tennis professionnelle. A 17 ans, sa soeur l’inscrit au concours Elite Model Look qui lui vaudra de fouler les podiums new yorkais les plus enviables. Pendant neuf ans, elle défile pour les grands créateurs mais n’en trouve aucune satisfaction. Comme Dalida, elle se rêve actrice. Elle commence par prendre des cours avec Susan Batson, puis tourne trois films italiens méconnus. Après moult désillusions, l’actrice s’apprête à abandonner quand le casting de Dalida se présente à elle :

« Je connaissais quelques chansons mais rien de sa biographie. Je ne savais ni chanter, ni danser et je ne parlais pas français ! », raconte-t-elle à Vogue Paris.

C’est grâce à sa reprise émouvante du titre « Je suis malade » que la comédienne a conquis la réalisatrice Lisa Azuelos et Orlando, le frère de la chanteuse disparue.
Simple quart d’heure de célébrité ou début d’une carrière promettante ? C’est à l’avenir de nous le dire.

Alexandre Marain