Tom Ford renonce au See Now Buy Now

Désormais mis en place chez Alexander Wang, Burberry, Tommy Hilfiger, Courrèges et même H&M, le concept du See Now Buy Now avait séduit Tom Ford il y a tout juste un an. Cependant, le créateur semble revenir sur son avis.

Février 2016 : Tom Ford annonce s’éloigner du calendrier traditionnel de la Fashion Week pour adopter le concept qui séduit de plus en plus de marques : le See Now Buy Now. Le principe : rendre disponible et mettre en vente une collection juste après le défilé et non plus six mois plus tard, de quoi relancer l’économie de l’industrie du luxe.

Défilé Tommy Hilfiger – Getty

En septembre 2016, alors que les marques présentaient leurs collections printemps-été 2017, Tom Ford dévoilait sa ligne automne-hiver, disponible à la vente un jour après la présentation de sa collection. Aujourd’hui le designer américain semble avoir changé d’avis, en décidant d’abandonner ce concept. Il reprend ainsi le rythme classique des Fashion Week en défilant désormais à New York, et non plus à Londres, comme il en avait l’habitude.

Refus catégorique

D’autres marques n’ont pas non plus dit leur dernier mot. C’est le cas de Chanel, Dior et Hermès qui refusent catégoriquement d’utiliser ce nouveau concept. Il est insensé de céder à cette pression de l’immédiateté pour ces marques. Elles conservent donc le délai habituel de six mois d’attente après le défilé, un délai nécessaire pour conserver la qualité des collections, mais aussi pour préserver l’indépendance créative vis à vis des clients.

 

Photo à la Une : Crédit photo : Simon Perry

Sophie ILLEGEMS